Biber et le permier baroque Allemand pour violon

Programme

  • H.I.F. BIBER (1644-1704) : sonate I du Rosaire: “L’Annonciation”: praeludium- variatio
  • J.J. FROBERGER (1616-1667)  : toccata pour clavecin seul
  • A. KHÜNEL (1645-1700)  : sonate pour viole et basse continue
  • BIBER  : sonate X du Rosaire :« La Crucifixion »:praeludium-aria-variati
  • BIBER  : passacaille pour violon seul, sonate XVI du Rosaire
  • J.H. SCHMELZER (1620-1680)  : sonate pour violon, viole et clavecin BIBER  : sonata « représentativa » : le rossignol-le coucou-le chat…et ??

Heinrich Ignaz von Biber

Né en Bohême, Heirich Ignaz Franz von BIBER fit toute sa carrière comme Kappelmeister à la cour de Salzbourg. Outre des opéras et de la musique sacrée, il composa des sonates instrumentales, notamment pour violon, qu’il servit grâce à une fabuleuse technique polyphonique, unique et nouvelle en Europe.

Les sonates du Rosaire, publiées en 1690, sont, sans être directement descriptives, un exemple singulier de correspondance avec la foi. En effet elles ponctuent, sous forme de postludes, les quinze mystères de la Passion du Christ.

Biber y utilise la scordatura, cette façon d’accorder différemment son violon et d’en changer ainsi la « voix », développant ce magnifique style âpre et engagé qui lui est propre.

 Concert
3 instrumentistes

 16/07/2006 – Festival des Festes Baroques en Terre des Graves